Conseil du partenaire

Avant de prononcer les mots « Oui je le veux ! »

Auteur : Me Vanessa Langlois

Au Québec, environ 22 400 mariages ont été enregistrés en 2015, ce qui représente 2,7% de la population québécoise. De plus, la dernière compilation de Statistique Canada chiffrait à 50% le taux de divorce dans la province du Québec, soit le deuxième taux le plus important au Canada après le territoire du Yukon qui s’élevait à 62,6%. Il est toutefois impossible de retracer les données à l’égard des époux qui s’étaient informés sur les divers effets de cette union conjugale avant de prononcer la célèbre phrase « pour le meilleur et pour le pire ».

En effet, bien que cet engagement puisse être un évènement heureux, amoureux et la majorité du temps spontané, il est encadré par des lois qui emportent des engagements juridiques importants pour les futurs époux. Vous trouverez donc dans les paragraphes qui suivent un résumé de ce que vous devez savoir avant de prononcer les mots « Oui je le veux ! ».

Pour lire la suite de l’article sur le site Web de Dunton Rainville, Avocats et Notaires
www.duntonrainvilleblogue.com/droit-civil-assurances-construction-et-familial/avant-de-prononcer-les-mots-oui-je-le-veux