Nouvelle

La gestion de l’offre ne doit pas être compromise, estime la CCIHR

Le maintien de la gestion de l’offre doit être considéré comme non négociable, rappellent la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu (CCIHR), à la veille de l’ultimatum lancé par le président des États-Unis pour la conclusion d’une entente, dans le cadre de la renégociation de l’ALENA.

« La gestion de l’offre permet de soutenir les producteurs agricoles et de leur éviter de subir les contrecoups des fluctuations des marchés, sans pourtant que leur soient versées des subventions, comme c’est le cas aux États-Unis », ont rappellent Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ et Michel Milot, directeur général de la CCIHR.

POUR LIRE LE COMMUNIQUÉ