Nouvelle

L’Aile jeunesse demande plus d’opportunités pour réussir

Les jeunes professionnels et entrepreneurs qui composent la relève d’affaires du Québec, dont ceux de l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu (CCIHR), veulent voir les partis politiques se concentrer sur les emplois du futur, l’innovation et les ententes commerciales afin de créer un climat de compétitivité commercial, révèle un nouveau sondage Léger réalisé au nom du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

L’une des plus grandes préoccupations de la relève d’affaires tourne autour des négociations sur l’ALÉNA. En effet, 80% des répondants affirment leur inquiétude face à cet enjeu. Une préoccupation palpable qui découle sans aucun doute de l’incertitude qui plane sur l’avenir de nos relations avec un partenaire majeur du Canada et du Québec.

« L’importance des accords comme l’ALÉNA est de permettre aux entreprises de toutes tailles, incluant les start-ups et les PME de partout au Québec, d’exporter rapidement vers l’international et de faire rayonner notre savoir-faire. L’incertitude qui plane actuellement sur les négociations mine la confiance de la relève d’affaires et est nocive pour le climat d’investissement. Même s’il s’agit d’un dossier fédéral, il est clair que nos membres s’attendent à ce que le prochain gouvernement du Québec soit actif sur ce dossier », ont souligné M. Guillaum Dubreuil, porte-parole du RJCCQ et Jonathan Scarfo, président de l’Aile jeunesse de la CCIHR.

POUR LIRE LE COMMUNIQUÉ